Les enjeux fondamentaux du bien-être au travail

Écrit par :
Tom - Nouveau Départ
02/08/2022
10
min de temps de lecture

Enjeux et propositions pour améliorer le bien-être au travail

Stress au travail, épuisement, perte de sommeil, troubles psychologiques, agressions, harcèlements, violences, souffrance, burn-out, suicide, etc.

Absentéisme, baisse de productivité salariale, baisse de la créativité, haut turn-over, coûts liés aux congés maladie.

Et s'il était temps de changer de paradigme ? Et s'il était temps de se préoccuper du bien-être collectif ?

Et si le travail devenait une source de fierté, de complétude, d'accomplissement et de bonheur, plutôt qu'une souffrance destructive à petit feu ?

C'est aujourd'hui, après ce contexte pandémique, où nous nous sommes retrouvés face à nous-mêmes et à nos pensées que l'humain prend peu à peu conscience de l'importance du bien-être, de sa santé physique et mentale.

Le mal-être au travail est comme un virus qui ronge de l'intérieur, et qui grandit jusqu'à un point de non-retour (burn-out, épuisement, dépression…). Comment évoluer et prospérer un tant qu'organisation, dans un contexte compétitif si les fondements de cette organisation sont gangrénés et menacent de s'effondrer ?

Pour que l'arbre grandisse, les racines doivent être saines et profondément ancrées. Les employés sont les fondements, les racines de l'organisation. Sans eux et leur total engagement, l'organisation grandira sur des bases instables. Nourrissez les racines et l'arbre prospérera.

L'entreprise peut grandement contribuer au bien-être de ses employés et les avantages de cette contribution sont CONSIDERABLES pour les deux parties !

Vous verrez donc, dans cet article, en quoi le bien-être des salariés est un enjeu et un levier majeur pour l'entreprise.

Partie 1 : L'entreprise responsable du bien-être au travail de ses employés

Pour reprendre la définition de l'IRNS, le bien-être au travail c'est :

  • Une santé physique et mentale au travail
  • Un sentiment général de satisfaction et d'épanouissement, grâce à un travail qui a du sens, dans un contexte d'exécution sain et agréable

"Les salariés veulent avant tout se sentir bien au travail ! Leurs revendications sur le bien-être, à la fois physique et mental, n’ont jamais été aussi importantes.

81% des salariés français estiment que le bien-être est un enjeu prioritaire pour les entreprises (Ifop, 2020)
53% souhaitent que l'employeur déploie des programmes dédiés à la santé et au bien-être dans le cadre du travail (Baromètre des préférences salariés, 2021)." (United-Heroes.com)

Le bien-être au travail est devenu la priorité n°1 des salariés français (Source : Malakoff Médéric)

Édition réalisée par Alan et Harris Interactive, auprès de 4 119 Français et salariés du privé, interrogés au mois de février 2022, dans le respect de la méthode des quotas.

Il y a un paradoxe : "si la majorité (86 %) estime qu’elle est responsable de leur bien-être mental, seulement 7  % osent parler à leurs supérieurs et responsables des ressources humaines de leurs difficultés psychologiques !" L'entreprise se doit donc d'être porteuse d'initiatives favorisant la bien-être de ses salariés.

Édition réalisée par Alan et Harris Interactive, auprès de 4 119 Français et salariés du privé, interrogés au mois de février 2022, dans le respect de la méthode des quotas.
Édition réalisée par Alan et Harris Interactive, auprès de 4 119 Français et salariés du privé, interrogés au mois de février 2022, dans le respect de la méthode des quotas.

Face à ces chiffres alarmants manifestant un mal-être global au travail,  le monde du travail est touché par une crise du monde intérieur, qui n'est pas survenue par hasard. Une prise de conscience se fait et la crise n'a qu'accéléré et fait surgir les maux profonds qui menaçaient un jour ou l'autre le monde du travail.

L'être humain n'est pas remplaçable. Chacun a tant à apporter, à condition que ses conditions de travail favorisent son épanouissement.

« Les entreprises doivent contribuer à réparer la société du travail » Benoit Serre, DRH de L'Oréal

Les entreprises qui intègreront ce fait ainsi que les opportunités sous-jacentes, seront les avant-gardistes d'un nouveau modèle, inévitable.

Partie 2 : Constat, causes et conséquences du mal-être au travail

Les données et citations suivantes sont tirés du baromètre 2022 réalisé par Alan et Harris Interactive, auprès de 4 119 Français et salariés du privé. Retrouvez l'étude en cliquant ici

Les causes du mal-être au travail

  • La fatigue et la surcharge nerveuse : 77% de salariés de 18-24 ans en souffrent. "Ce n’est pas tant le métier des salariés que les conditions dans lesquelles ils l’exercent qui les poussent à bout. Pression, surcharge de travail, sous-effectifs… Ajoutés à l’hypersollicitation permise par l’utilisation massive d’outils numériques."
  • La considération : 68% des salariés souffrent d'un manque de considération de leur hiérarchie.
  • "Le manque de confiance, la sensation d’isolement et les angoisses". Conséquence : 52% des salariés ont perdu la motivation et 62% des 18-24 ans.
  • Le stress. 55 % des répondants disent le subir, 66 % des salariés entre 18 et 24 ans.
  • "La difficulté à maintenir un équilibre entre vie professionnelle et personnelle" chez 66%

"Le mal-être professionnel, loin de s’arrêter à la porte de la maison, contamine la vie privée."

Là est le problème éthique. Dans le contexte actuel de prise de conscience post-Covid, une entreprise qui ne respecte pas l'éthique et le bien-être de ses salariés, sera expulsée du marché.

En effet, que l'entreprise soit en partie responsable de cas de détresse psychologique (44% des salariés ! (baromètre OpinionWay pour le cabinet de conseil Empreinte Humaine)), de dépressions (36% !), et même de suicides pose un grand problème de conscience.

Et c'est le même constat pour les métiers du numérique, de l'hôtellerie-restauration.

Les conséquences du mal-être au travail

Une entreprise peut-elle prospérer dans ces conditions ?

Comment un salarié peut s'engager entièrement dans une entreprise qui ne s'engage pas pour lui/elle ?

Comment un salarié voudrait de son plein gré contribuer à la performance et à la croissance de l'entreprise, si l'entreprise ne s'intéresse pas à l'épanouissement de son salarié ?

Le contexte de crise sanitaire nous a tous amenés à considérer notre bien-être, et pour certain, à dorénavant le placer comme priorité absolue.

Les consciences évoluent, les priorités changent.

On parlait aux Etats-Unis en 2021 de "Grande démission". Où 38 millions d'Américains ont quitté leur emploi. Aujourd'hui, en France,

75% des salariés ont envie de tout plaquer !

Après les difficultés psychologiques vécues par la majorité des salariés français, il y a désormais une forte demande de bien-être au travail, devenu la priorité n°1, avant le pouvoir d'achat (Source : Malakoff Médéric) !

Voici le changement de paradigme : la réussite n'est plus économique. Une vie réussie n'est plus une carrière réussie, mais bien une vie heureuse, où le bien-être est central ! Une vie où l'épanouissement par une activité pleine de sens et d'équilibre est devenue de plus en plus importante.

L'entreprise est perçue comme responsable du bien-être au travail, car pour 94% des salariés, “se sentir bien dans son travail permet de se sentir bien dans sa vie en général” (Alan et Harris Interactive)

Et être bien dans sa vie, n'est-pas ce que nous recherchons tous ?

Alors pour éviter que les trois-tiers des collaborateurs quittent l'entreprise avec toutes les conséquences imputées, l'entreprise doit aujourd'hui miser sur le bien-être de ses salariés.

Au delà de l'aspect sanitaire et mental, le bien-être au travail présente aussi des enjeux économiques importants pour l'entreprise

Partie 3 : Les bienfaits du bien-être au travail pour l'entreprise

Le bien-être et particulièrement "La santé mentale reste trop souvent vue uniquement comme un poste de coût ou un 'gadget' sans grand intérêt" Selon Margaux Reboul, People Experience Lead chez Quonto.

Le bien-être au travail, c'est coûteux ? Faux ! Le mal-être est le réel coût. Voici pourquoi.

Le coût du mal-être au travail

  • Baisse de la productivité
  • Faible niveau d'engagement
  • Baisse de la concentration et de l'attention
  • Faible motivation
  • Absentéisme
  • Haut turn-over
  • Faible attractivité
  • Faible rétention des talents
  • Désavantage compétitif face aux entreprises qui auront mis en places des actions pour le bien-être.
  • Faible cohésion et dynamique de groupe
  • Taux d'erreurs accru

Mais aussi...

Selon l'Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé en travail, le stress est à l'origine de 50 à 60% de l'ensemble des journées de travail perdues (d'après une enquête de 1999 faite dans les 15 états-membres)

Le coût moyen qu'engendrerait chaque année du mal-être du travail est de 14 580€. (Montant calculé par l'IBET 2019)

Les bénéfices du bien-être au travail

L'environnement de travail et les pratiques managériales influent directement sur le niveau de bien-être, et donc le taux d'absentéisme, la motivation, la productivité etc.

Il convient de s'attaquer aux racines du problème, au lieu d'attendre le déclic, une fois qu'il est trop tard. Les bénéfices pour l'entreprises seraient extraordinaire :

Source : Protime
Source : Protime
Source : Alan et Harris Interactive
Source : Protime

La santé physique et psychologie de l'employé a donc un fort impact sur leur engagement et leur performance dans l'entreprise.

Et particulièrement après cette crise sanitaire, où les salariés sont davantage préoccupés par leur bien-être que jamais.

C'est donc le moment parfait pour le chef d'entreprise pour choisir d'investir sur le bien-être de ses salariés.
Voici d'autres bénéfices tirés par l'investissement sur le bien-être au travail :
Source : école du stress

Les conséquences du stress sont désastreuses pour le salarié et pour l'entreprise :

Selon l'institut pour la Recherche et la Sécurité (INRS), dans son étude réalisée avec la médecine du travail, les coûts liés au stress, directs (trouble musculosquelettique, maladie cardiovasculaire, dépression, burn-out) et indirect (absentéisme (dont congé maladie), turn-over, faible motivation et productivité) sont estimés entre 1,9 et 3 milliards d'euros. (INRStress.pdf)

L'intérêt d'investir sur la prévention du stress et donc sur le bien-être :

"L'étude EU-OSHA estime globalement que pour 1 euro investi dans la prévention du stress, c'est une économie globale de 13 euros qui sera réalisée sur l'ensemble de la chaîne économique" (école du stress)

Hausse de la créativité de moitié, des employés 9 fois plus loyaux, 6 fois moins absent, plus motivés, moins malade avec de surcroît des intérêts économiques non-négligeable.

Le bien-être au travail est la priorité de la majorité salariés et ils sont demandeurs.

Alors pour attirer et retenir les talents, pour bénéficier d'avantages concurrentiels et profiter d'une croissance saine grâce à des employés en bonne santé et épanouis dans leur travail et faire des économies sur le turn-over, l'absentéisme et le manque de motivation ; le bien-être au travail est aujourd'hui l'opportunité à saisir par tous les chefs d'entreprises conscients et soucieux de la croissance saine et durable de leur entreprise dans un environnement en mouvement, après les crises que nous avons traversées, et la dégradation de la santé mentale des français, et donc des salariés.

"La génération post-COVID prend conscience des faiblesses et parfois des dérives du monde économique, qui conduit depuis 40 ans à une confusion destructrice entre performance économique et reconnaissance sociale. la critères changent, et l'épanouissement comme l'émancipation, s'expriment aujourd'hui au-delà de la réussite professionnelle." Benoît Serre, DRH de L'Oréal

Etape 4 : Voici notre proposition aux dirigeants, cadres et salariés.

"Se concentrer sur l'humain dans l'entreprise est une manière de valoriser ce que l'individu est, en faisant le pari que cette reconnaissance conduira à la performance dans ce qu'il fait." Benoît Serre, DRH de L'Oréal

On parle d'un monde du travail post-COVID, qui a grandement bouleversé les consciences et les priorités.

Nous proposons aux entreprises conscientes et soucieuse de leur existence à long-terme, des outils pour mettre en place des solutions pour le bien-être, non seulement du salariés, mais aussi des cadres et du dirigeant.

Chez Nouveau Départ, nous sommes convaincus que le dirigeant et le management doivent montrer l'exemple et surtout attester de l'efficacité de nos outils avant de les proposer aux salariés.

"Avant de diriger les autres, avant de les aider, vous devriez vous découvrir vous-même." Joe Jaworsky

Voici ce que nous proposons :

1. Développer l'intelligence émotionnelle chez les collaborateurs.

Qu'est-ce que c'est ?

L'intelligence émotionnelle c'est :

« La manifestation concrète de certaines compétences (conscience de soi, gestion de soi, conscience sociale et compétences sociales) en temps voulu, de manière adéquate et proportionnée afin d’être efficace dans une situation donnée » (Boyatsis, Goleman et Rhee 2000).
Source : Intemotionnelle

D'après lui : les compétences émotionnelles ne sont pas des talents innés, mais bien des capacités apprises qu’il faut développer et perfectionner afin de parvenir à un rendement exceptionnel. (Intemotionnelle)

Quel intérêt ?

Ressentir et comprendre son état intérieur ainsi que celui de ses collaborateurs. La conscience de soi et la maîtrise de soi améliorera considérablement les relations professionnelles et personnelles de chacun, mais aussi sa relation avec soi-même. L'empathie et les aptitudes sociales seront améliorées par une hausse de l'intelligence émotionnelle.

En effet, comprendre, observer et accueillir ses émotions, ses pensées et ses réactions permet de développer une grande empathie, une patience et une compréhension de l'autre. Les relations au travail ainsi que l'ambiance y seront plus douces et agréables.

D'après Daniel Goleman, psychologue et auteur sur l'intelligence émotionnelle :

"Si tu n'as pas d'empathie et de relations personnelles effectives, peu importe que tu sois intelligent, tu n'iras pas bien loin…"

L'intelligence émotionnelle amènera de la bienveillance, à la place de l'égo et de l'arrogance.

2. Mettre en place des sessions de méditation

Cela va en autres, contribuer à la hausse de l'intelligence émotionnelle chez l'individu.

La méditation, qu'est-ce que c'est ?

C'est le fait de se retirer en soi-même. De s'observer. D'avoir une conscience détachée des événements extérieurs et avoir davantage l'attention sur soi. C'est ainsi qu'on retrouve la paix.

Se connecter à soi c'est se connecter à cet espace intérieur, silencieux, paisible, indestructible, toujours là : notre présence, l'Être.

Être en méditation est un état de totale présence dans l'instant, où notre attention est ouverte sur une réalité plus universelle, où l'individu prend conscience qu'il fait partie d'un Tout.

La méditation, c'est difficile ?

Absolument pas. Tout le monde peut en faire et la méditation que l'on propose est très simple et efficace.
Du plus jeune au plus âgé, est facile et accessible à tous.  

Plus on est agité à l'intérieur, soucieux, inquiet, préoccupé, pensif… plus on a besoin de méditer.

"Une demi-heure de méditation est nécessaire sauf quand on est très occupé. Alors une heure est nécessaire." Saint François de Sales

Quels sont les avantages de la méditation dans l'entreprise ?

source : https://www.florenceservanschreiber.com/outils/les-bienfaits-de-la-meditation/
Au niveau individuel

Calme, sérénité, paix intérieure, conscience sans pensée, confiance en soi, maîtrise de ses émotions, dynamisme, meilleure communication, compassion, joie, amour, satisfaction, créativité, intelligence émotionnelle, sens de la responsabilité, respect, humilité, connexion à soi qui apporte énormément de sens et de paix, sens du collectif...

La méditation améliore considérablement la santé mentale, physique et émotionnelle et énergétique de l'individu.

Elle réduit aussi le stress accumulé et nous libère des énergies qui causent la fatigue, les troubles, les tensions, les pensées négatives, l'agressivité, l'égoïsme, la manque de motivation, la maladie, la léthargie.

La méditation pratiquée régulièrement améliore notre vitalité, notre dynamisme, notre créativité, notre concentration, notre confiance et donc notre niveau de prise d'initiatives.

La méditation développe toutes les capacités d'un individu en faisant le silence à l'intérieur. Elle contribue aussi énormément au bonheur et à l'épanouissement professionnel et personnel de l'individu, dans sa vie.

Le méditant devient peu à peu "suffisamment solide pour ne pas être affecté par des événements qui l'auraient auparavant déstabilisé." Selon Laurent Sindrès, professeur de Hatha Yoga et intervenant en entreprise, pour Goalmap.

Au niveau collectif :

Une connexion particulière est établie et consolidée entre chaque individu qui médite ensemble. Méditer ensemble c'est développer des liens uniques et poser les bases saines d'une équipe plus soudée où la bienveillance, la solidarité et la générosité peuvent se développer.

Les relations deviennent plus joyeuses et profondes, où l'on traite l'autre comme un être humain et non comme un comptable, un chef, un subordonné ou autre. Cela diminue donc le taux de conflits dans le collectif.

Sens du collectif accru chez l'individu, qui se sent de moins en moins séparé, mais faisant partie d'une équipe, d'un tout.

Une équipe composée d'individus qui méditent est beaucoup plus dynamique, joyeuse, créative, efficace et motivée.

L'entreprise peut donc fonctionner d'une manière plus fluide et harmonieuse, grâce à une élévation de la conscience des collaborateurs.

Tentez l'expérience !

Conclusion

L'entreprise et les salariés ont grandement souffert de la crise mondiale. Les salariés ont été grandement affectés par la crise de la COVID-19 et leur santé mentale s'est dégradée. La pandémie a mis en lumière l'importance qu'accorde désormais l'humain pour son bien-être.

Aujourd'hui, les salariés placent l'épanouissement, le bien-être, le sens et des conditions de travail agréables comme priorité. Pour la majorité, a réussite n'est plus axée sur la reconnaissance des autres, mais sur l'épanouissement de soi et l'harmonie avec la vie professionnelle et personnelle.

L'entreprise peut tirer partie du renouveau. Au lieu d'être un acteur de la souffrance psychique, elle a aujourd'hui tout intérêt à être créatrice de bien-être et à répondre aux nouvelles attentes des salariés.

L'enjeu est crucial pour l'entreprise ! Pour attirer, retenir et engager les talents, "il faut que la carrière du salarié sorte du seul carcan administratif ou budgétaire" (Alan et Harris interactive)

Nous avons aussi vu que le coût du stress et du mal-être (absentéisme, faible productivité, turn-over etc..) peuvent être évités et ainsi que l'investissement sur le bien-être du salarié est rentable (1€ investi = RSI de 2,2€, pour la simple prévention du stress).

La méditation et l'intelligence émotionnel c'est bien plus que la gestion du stress. C'est l'épanouissement individuel dans un collectif épanoui. C'est le bien-être au service de la performance, de la motivation, de la créativité, de la loyauté. C'est la conscience de soi, de ses émotions, de ses pensées, une conscience claire de tout événement et une fluidité collective.

Par ailleurs, la méditation en entreprise est un excellent moyen de prévenir tout risque de dépression et de burn-out par exemple. Elle nous rend paisible et heureux.

Un salarié heureux est un salarié productif, qui reste dans l'entreprise, car on ne peut qu'être reconnaissant envers une entreprise qui prend soin de soi.

Plaçons l'humain comme une priorité pour l'entreprise. Les entrepreneurs qui l'auront compris seront les avant-gardistes d'un changement inévitable.

Nouveau Départ vous propose d'investir sur le bien-être, avec des pratiques extrêmement efficaces. Nous souhaiterions commencer par le dirigeant pour qu'il teste et approuve nos exercices avant de les proposer à ses employés.

Les dix premiers dirigeants à tenter l'expérience avec nous bénéficieront d'une découverte GRATUITE.

Contactez-nous pour en savoir plus !

Source : blog bien-être

Merci, cher lecteur, pour votre lecture. Ensemble, contribuons à un épanouissement sain de l'être humain dans sa vie personnelle et professionnelle, pour un développement sain et durable de l'entreprise.

Pour manifester un réel changement dans votre vie, une transformation intérieure doit opérer ! La paix, l'amour, la joie et le bonheur se trouvent en vous ! Participez à nos stages dédiés au développement de Soi et au bien-être et vous repartirez avec de nouvelles expériences et connaissances essentielles pour transformer votre vie !

Faites un tour sur notre site, et prenez un Nouveau Départ !

Écrit par :
Tom - Nouveau Départ

Il est encore temps ! 

Si vous êtes sur ce site ce n'est pas par "hasard", si l'envie de prendre un nouveau départ est au fond de vous alors ce stage est fait pour vous !

Vous hésitez ? Vous avez des questions c'est légitime alors contactez nous pour échanger ensemble ?
Voir la page contact

photo nuage rose